Les 7 Majeurs !!

Les 7 Majeurs !!

Une année 2020 particulière , pas de compétitions à l’horizon, il faut trouver de nouveaux objectifs ..
Un très bon ami me suggère de faire le parcours des 7majeurs fin juillet.
Aller!! Malgré mon gabarit de sprinter, je ne connais pas la région, ça ne peut que être sympa!!
Départ samedi 25 juillet à 19h07 de Jausiers pour 362kms et un peu plus de 10000m de dénivelé positif.
A mes côtés , Johann Rigoulay (ancien élite sur route que j’ai connu en Staps, en option vtt, et avec qui j’ai pu faire quelques courses comme le raid des chemins du Soleil..profil de grimpeur, vous comprendrez que c’est lui qui a eu c’est bonne idée des 7majeurs ..)
Valentin Cosnier (champion de France CX , profil de grimpeur également ) et Max qui nous accompagnera jusqu’à Guillestre.. Petite pensée pour Nicolas, un événement de dernière minute l’a empêché d’être à nos côtés.
Après cette présentation vous comprendrez que c’est moi le gros de l’équipe!! La distance ne me fait pas peur mais plutôt l’enchaînement des 7cols a plus de 2000m d’altitude.
L’idée est de faire un maximum de chemin avec les deux mobilettes (Johann et Valentin).

Après un petit échauffement de 10kms, c’est partit pour le col de Vars!

Bon ba ça loupe pas ! Je suis déjà au seuil dans les premiers kilomètres.
Arrivée la veille, après 10h de route, l’acclimatation ne se fait pas aussi rapidement.. mais bon le paysage est dingue on est avec les copains on s’en fou!

1er col coché ✅

C’est partit pour une première descente de folie! (Johann fait ce parcours pour les montées moi c’est plutôt pour les descentes!)
On prends pas de risques mais on est en début de soirée il n’y a pas grand monde sur la route, on peut se faire plaisir !!

La descente est déjà finit ? Rolalala ça passe trop vite !!
Allez direction Briançon , on a de la chance le vent nous pousse, la tombée de la nuit est agréable !

Ahh là c’est l’aventure !! route barrée mais bon c’est le chemin on ne doit pas sortir de la trace !! Alors on passe les barrières et on découvre cette belle tranchée ! Ça n’aura pas fait peur à notre champion de Cyclo cross ..

Arrivée à Briançon c’est partit pour le col de l’isoard, à peu prêt 80kms au compteur.. merci les copains on se voit plus tard car votre rythme est trop élevé pour moi ! Après 7kms dans des pourcentages pour gros …je laisse leurs lumières rouge s’éloigner.

2ème col coché ✅
En arrivant en haut de l’Isoard je vois les copains, leur assistance les attends en bas du col on se retrouvera en bas.. le temps pr moi de prendre une petite photo d’enfiler le coupe vent et les gants!
C’est partit pour une mega descente dans le noir !! Enfin avec mes lumières quand même j’ai fait le choix de mettre un phare sur mon cintre plus une frontale pour avoir une visibilité comme en plein jour. La frontale me sert à éclairer la sortie du virage ou regarder quelques animaux sur les bords de la route..

Un petit bonsoir à l’assistance des copains et je repars!! les gars me rattraperons rapidement dans le col d’Agnel !

3ème col coché ✅
Et bim la bonne fringale!!!
Début du col les copains me passent rapidement et dès le début du col je suis pas au top! Pas de sensations, j’ai pas très faim mais je me force à boire et à manger..
La première moitié du col n’est pas très plaisante.. heureusement ça revient sur la deuxième moitié !! J’éteins de temps en temps mes lumières pour admirer un ciel remplit d’étoiles !
Arrivée en haut il y a pas mal de vent et ça caille grave !! Thermique obligatoire!! Les premiers kilomètres de descentes sont agréables à part le froid ça pique un peu!
Plus j’avance dans la descente et plus la route est merdique , on est bien en Italie, je me rends compte de la qualité des routes françaises !!

A quelques kilomètres du col de Sampeyre , à la fin de la descente du col d’Agnel, l’assistance de Joh et Valentin est encore là, ils ont bien vu que j’étais dans le mal dans le col, ils m’ont attendus ! Merci Maurane et Max!
Je vois le petit siège je ne peux pas m’empêcher de m’assoir ! Le but était de faire ce tour en autonomie complète, mais Maurane me propose un bon café et un bout de saucisson (je sais le mariage est bizarre comme ça mais à 3h du matin ça passe ..)
Après 5min de papotage je me lève rapidement ! Pas pour enfourcher mon vélo mais pour aller gerber !!
Un bon litre de liquide est évacuer en mode geyser!
Bon ba c’est pas top tout ça !! Je m’accorde un peu de repos avant de repartir .. mais on y croit la forme va revenir ! Ou pas…

4ème col coché✅
La fin de nuit n’était pas simple , je n’arrivais plus à m’alimenter et mon allure de monter fut plus que lente..
Le col se fait essentiellement en sous bois, sur les derniers kilomètres ça se dégage et le jour commence à se lever j’ai le droit à des couleurs magnifiques !
Petit moment d’euphorie en haut , mais la descente fut compliqué ! Je m’endormais sur le vélo!
Au bout de 3 kilomètres je me fait une petite frayeur à faire une Amstrong.. allez Steph il faut se réveiller !!
Malgré une route degueu j’arrive à fermer les yeux ! Heureusement qu’il est tôt car je me crois seul et je prends toute la largeur de la route!!
Ouf enfin arrivée en bas, et bien je me suis pas reposé dans celle la !
La je vois un petit pont sympa, je décide de m’arrêter pour gerber une deuxième fois.. et merde ça va vraiment pas!! Bon Steph tu as l’habitude de repousser tes limites , vas-y avance tu es large..
Entre la descente de sampeyre et le début du col la Fauneira il n’y a pas beaucoup de plat, les premiers murs arrivent trop vite !!
Au début du col j’ai mon pote joh au téléphone qui est bientôt en haut du col, il me dit force il fait mal!!

5ème col coché✅
Bon vous avez vu, je ne met pas de chiffre dans ce récit.. effectivement mes temps de monté équivaut à la vitesse d’une vache !!
Petit clein d’œil à Oscar, un italien avec qui j’ai fait quelques kilomètres, ça m’a permit d’oublier la douleur!!
La descente est très étroite seul les vélos ont le droit de descendre dans ce sens, paysages magnifiques je me met en roue libre et je kif!!
J’arrive à Demonte vers 11h, je m’arrête 45min dans un café pour prendre un petit ravito, ce capuchino croissant était fantastique !!
Des défilés de Ducati me disent t’es cons de faire ça en vélo quand même..
Je regarde l’heure je me dit bon aller il me reste un gros 100kms deux cols et 8h devant moi je suis large.. ( ba j’aurais du regarder les motos un peu moins longtemps.. )
Je repars de Demonte je sais que ma Pauline et les enfants seront au pied de la Lombarde ! Un petit bisous et et je vole une compote à mon fils , un petit coup de boost qui fait plaisir!!

6ème col coché ✅
« Tu verras le côté italien est magnifique » bon j’avoue c’est vrai c’est splendide mais avec un bon vent de face une grosse chaleur tu penses qu’à voir la pancarte du sommet!!
Là je me dit que le plus dur est fait! Il me reste un col le plus long mais le plus facile en therme de pourcentage moyen, j’arrive à me dire que j’ai encore de la marge mais bon je traine pas trop non plus..
J’arrive à Isola je fais le plein en eau.
Et c’est partit pour en finir !
J’attaque un long faux plat encore face au vent pour commencer le col, il faut que je fasse du 10 de moyenne pour passer sous les 24h.. j’y crois jusqu’au 12ème kilomètre de montée, et là, capot ouvert !
Mes cuisent m’insultent de tous les noms, lorsque je pose mes fesses sur la selle, je sens que j’ai un anus en choux-fleurs !
Bon aller je m’était dit je m’en fou de faire 23 ou 25h, avance mètre par mètre et tu verras bien le haut du col à un moment donné..

7ème col coché ✅
Joh m’avait prévenu, le parcours nous fait monter en haut de la cime de la bonnette.. quand tu l’as vois de loin tu te dis facile plus qu’un kilomètre et c’est terminé mais les 250 derniers mètres sont monstreux, après 340kilometres , c’est pas drôle.. faire ce petit détour sur cette cime pour dire que c’est la route la plus haute d’Europe, était encore un concours de gros zizi..
Aller photo de ce bel obelix et plus que 20kms de descente!! Woouuuhhh!!
Délivrance! Pas un coup de pédales, c’est un billard il est un peu plus de 19h, les automobilistes sont déjà à l’apéro. Je me suis sentis comme au ski seul à la fermeture des pistes. Une descente de folie, avec des courbes magnifiques, un couché de soleil sur le haut des montagnes qui me font oublier la douleur de ces dernières heures!! Un vrai kiff!!

Retour à Jausiers à 20h!
Je retrouve la famille mais aussi joh et Valentin qui auront mis un peu moins de 20h! Des vrais machines!

Bien content de poser mon vélo et de discuter avec tout le monde!

Pour conclure, je suis content d’avoir repousser un peu plus mes limites !

Quand tu fais plus de 85kgs réfléchis à deux fois avant de faire cette connerie de parcours .. mais si tu manges correctement et tu prends ton temps tu finiras ce parcours !
Enfin entraîne toi un minimum quand même !

À bientôt pour une prochaine aventure !!

#7majeurs

4 Comments

  • Papa Posted 29 juillet 2020 22 h 57 min

    Bravo Stéphane, beau defi et belle performance . Le physique ne fait pas tout, il faut aussi la volonté et tu l’as encore démontré.

  • Zap Posted 30 juillet 2020 7 h 02 min

    un defi immense ces 7 majeurs. La periode actuelle est aux superlatifs, cest un objectif enorme! Tu l as coche avec brio. Le temps importe peu en ultra, la liberation dU passage de la ligne du dernier col doit etre incroyable!
    Mille bravos Coach.

  • GIAVARINI Posted 30 juillet 2020 13 h 31 min

    Super récit et que du respect pour avoir réussi ce défi.
    Un homme, père de famille, sportif, passionné et coach au grand cœur. Toutes mes félicitations Stéphane ! Autant de respect que les plus grands grimpeurs.

  • Staci Posted 11 octobre 2020 15 h 01 min

    Impressive! Thanks for the post.
    King regards,
    Lunding Schneider

    My page … Coffee Shops Nearby

Add Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

facebook
instagram